Bruno Pelletier

Prix régulier : 53,75 $

Représentations

dimanche 24 avril 2022 15h00

Théâtre Lionel-Groulx
Achat

Bruno Pelletier présente Sous influences

À notre plus grand bonheur, Bruno Pelletier est de retour sur scène pour nous présenter son nouveau spectacle intitulé Sous influences. De passage au Théâtre Lionel-Groulx, il rendra hommage aux artistes phares qui ont marqué son parcours et interprétera de grands classiques de la chanson québécoise.

Les Jean-Pierre Ferland, Diane Dufresne, Michel Pagliaro, Boule Noire, Pauline Julien, Harmonium, Gerry Boulet, Pierre Flynn, Daniel Lavoie, Gilles Vigneault, Claude Dubois, Richard Séguin, Patrick Normand et Sylvain Lelièvre, notamment, seront à l’honneur. Une occasion de découvrir sous un nouveau jour tous ces artistes qui ont influencé le grand chanteur qu’il est aujourd’hui.

 

« Ce sont des artistes qui ont marqué mon parcours. Il y en a certains qui sont devenus des amis, je pense à Daniel Lavoie entre autres, à Pierre Flynn. Il y en a d’autres qui sont des artistes que je regarde un petit peu plus à distance encore aujourd’hui, mais que j’admire beaucoup et qui étaient là au moment où je me construisais comme artiste, quand j’avais 15-16-17-18 ans », explique Bruno Pelletier en entrevue à l’émission Salut Bonjour.

Aux côtés de Bruno Pelletier, sur scène, nous retrouverons les Twenty-Nines, un duo formé de Julie Lamontagne et Tony Albino, qui signent les arrangements, ainsi que 4 cordes. Le chanteur en profitera également pour présenter quelques pièces de son propre répertoire.

 

Biographie Bruno Pelletier

 

40 ans de carrière

Bruno Pelletier est né le 7 août 1962 à Charlesbourg, près de Québec. L’année 2022 sera pour lui l’année de tous les anniversaires puisqu’il célébrera à la fois ses 60 ans, ses 40 ans de carrière, les 30 ans de son premier album éponyme et les 25 ans de l’album Miserere qui a été vendu à plus de 250 000 copies.

« Ça a été toute une aventure devenir un chanteur professionnel. Au départ, je n’avais pas de plan de carrière, je n’avais rien, alors je faisais tout ce qui me tentait comme ça me tentait. J’ai commencé en jouant de la batterie, puis je me suis mis à jouer de la guitare et je me suis mis à chanter », souligne-t-il en entrevue à l’émission Salut Bonjour.

Bruno Pelletier a fait ses débuts à titre de chanteur dans les années 1980, évoluant d’abord dans les formations rock Amanite et Sneak Preview avant de fonder, en 1989, le groupe rock francophone Pëll.

En 1990, la société Les Disques Artiste lui offre un premier contrat de disque. Deux ans plus tard, il lance son premier album éponyme, ce qui contribuera à propulser sa carrière.

En effet, Bruno Pelletier se voit, par la suite, confier des rôles dans la revue musicale Les fous du rock’n’roll et dans La légende de Jimmy. Son talent, sa voix et sa présence sur scène sont rapidement remarqués. D’ailleurs, en 1993, Luc Plamondon lui donne le rôle de Johnny Rockfort dans la nouvelle mouture de l’opéra rock Starmania, un projet qui le tiendra bien occupé, mais qui ne l’empêchera pas de travailler sur son deuxième album intitulé Défaire l’amour, qui paraîtra en 1995.

 

Miserere, un tournant

L’année 1997 est marquante pour Bruno Pelletier. En plus de jouer dans la populaire série Omerta II, il remporte le Félix dans la catégorie Interprète masculin de l’année lors du Gala de l’ADISQ et lance son troisième opus, Miserere, qui obtient un immense succès et se hisse rapidement au sommet des palmarès.

L’artiste brille à nouveau au Gala de l’ADISQ de 1998 en obtenant trois prix pour son album Miserere, soit Félix Album de l’année (Pop rock), Album de l’année (Meilleur vendeur) et Spectacle de l’année (Interprète).

Il obtiendra également le Félix de l’interprète masculin de l’année en 1999 et en 2000.

Notre-Dame de Paris, un cadeau de Luc Plamondon

En 1998 et 1999, Bruno Pelletier incarne Gringoire dans Notre-Dame de Paris. Son interprétation de la chanson Le temps des cathédrales lui permettra de se faire connaître dans toute la francophonie.

« Je remercie Luc Plamondon chaque fois que je le vois. C’est une chanson qui a changé ma vie, vraiment. J’avais déjà ma carrière, mais cette chanson-là a ouvert des portes partout dans le monde, ce qui me permet d’aller faire des spectacles partout dans le monde maintenant. C’est un grand cadeau quand tu reçois ça dans ta vie », confie le chanteur en entrevue à l’émission Salut Bonjour.

En 1999, l’album D’autres rives voit le jour. Dans le cadre de cette tournée, Bruno Pelletier se produit en tant qu’artiste solo sur plusieurs scènes prestigieuses en Europe, dont l’Olympia de Paris, La Cigale et Le Bataclan. Il interprète également Gringoire dans les versions québécoise et londonienne de Notre-Dame de Paris.

 

En 2001, il présente Sur scène, un album live tiré de la tournée D’autres rives. Puis l’année suivante, il lance Un monde à l’envers et enregistre l’album Concert de Noël qui connaîtra un grand succès populaire.

En 2004, Bruno Pelletier obtient le rôle-titre dans le spectacle musical Dracula – Entre l’amour et la mort, en plus de s’impliquer en tant que directeur artistique et coproducteur. Le spectacle sera acclamé par le public et par la critique ici, au Québec, tout comme en France.

Un artiste aux 1001 projets

En 2007, Bruno Pelletier forme le GrosZorchestre en collaboration avec la pianiste jazz Julie Lamontagne et son trio. L’album qui en découlera se méritera le Félix de l’année dans la catégorie Album de l’année – Jazz interprétation en 2008.

L’année suivante, il lance Microphonium et fait un passage remarqué au théâtre Estrade de Moscou.

En 2011, le chanteur incarne Napoléon, un amoureux déçu, dans l’opéra-folk Les Filles de Caleb présenté au Théâtre St-Denis. Puis, en 2012, il devient coach vocal à l’émission « Un air de famille » présentée sur les ondes de Radio-Canada. Il lance également son 11e album intitulé Rendus là et est invité à présenter son spectacle de Noël en Europe de l’Est.

En 2013, Bruno Pelletier se joint à la troupe originale de Notre-Dame de Paris dans le cadre de quatre concerts symphoniques dirigés par Guy St-Onge et intitulés Les plus grandes chansons de Notre-Dame de Paris qui seront présentés en Europe de l’Est. Sa tournée Rendus là prend fin cette même année.

En 2014, le projet Bruno Pelletier & Guy St-Onge – Musique et cinéma, une rencontre donne lieu à la création de deux albums, en version symphonique et en version acoustique, et à une tournée québécoise.

En 2016, l’artiste lance Regarde autour, un 13e album qui se veut pop et lumineux, et entame une tournée portant le même titre.

En 2017, il prend la route avec la pianiste Julie Lamontagne afin de présenter Spectacle intime dans les salles de la province, ce qui donnera également lieu à un album. Puis, en 2018, l’album live Soirée intime au Théâtre Petit Champlain de Québec est lancé.

La pandémie… et l’album Sous influences

C’est en mars 2020, au tout début de la pandémie, que Bruno Pelletier nous arrive avec son album Sous influences. « Puisque nous sommes plusieurs à être confiné chez soi, écoutons donc de la musique », avait-il dit au moment du lancement.

Enregistré avec des musiciens de l’Orchestre symphonique de Longueuil, sous la direction de Marc David, cet opus se veut le point de départ de la tournée qui a cours actuellement. Sous influences, c’est un coup de chapeau aux géants de la chanson québécoise, à tous ces artistes qui ont influencé le parcours de Bruno Pelletier. Un spectacle à ne pas manquer!

Vous aimerez aussi

Beyries

Soirées branchées Hydro-Québec
11 février 2022
20h00
Prix régulier : 35,00 $

Abonnez-vous à l’infolettre!

Soyez informés des nouveautés, des promotions et des actualités...